Articles techniques

Articles techniques

Réduction de l’impact des produits chimiques dans le secteur de l’électronique

EN DE Étiquettes: Environnementale, REACH

L’utilisation des produits chimiques soulève un nombre croissant de problèmes. Qu’elles résultent de la mise en œuvre de REACH, ou d’autres réglementations, ou simplement d’une prise de conscience accrue des enjeux en termes de santé des opérateurs et d'impact sur l'environnement, d’importantes mutations sont actuellement mises en œuvre. Les organisations sont en quête de produits et de processus plus écologiques et moins dangereux, tout en maintenant des niveaux de performances et un rendement supérieurs.

Dans le secteur de l’électronique, l’utilisation de produits chimiques concerne un large éventail d’applications et de produits tels que les nettoyants, les vernis, les résines de remblayage, les adhésifs, les dispositifs d’entretien ou les produits en aérosol et d’encapsulation. Chacun de ces produits utilise différents types de matériaux chimiques qui peuvent être dangereux pour l’opérateur ou nocifs pour l’environnement. Dans certains cas, les matériaux utilisés ne sont pas dangereux du tout. Il est donc très important que les organisations et les opérateurs connaissent les produits qu’ils utilisent et, lorsque ces derniers présentent un danger élevé, prennent des mesures adaptés pour limiter l’impact de leur utilisation.

La première étape ici consiste à identifier les processus dans lesquels ces produits sont utilisés pour réfléchir à d'éventuelles améliorations. Recourt-on à une extraction ? Le système d’extraction peut-il être amélioré ? Tous les équipements de protection individuelle nécessaires sont-ils prévus ? Comment sont gérés les déchets ? Tous ces points peuvent soulever de nouvelles questions mais aussi aboutir à des solutions d’amélioration rapide. Par conséquent, l’étape suivante, qui est peut-être l'option la plus viable, consiste à vérifier l'existence d'alternatives plus sûres aux produits chimiques utilisés.

L’utilisation de solvants fait partie des problèmes récurrents. Les solvants sont utilisés comme agents de nettoyage, dégraisseurs à usage général, décapants pour résines/vernis, fluides porteurs de solides, notamment de revêtements, d'huiles etc. Ils rendent l'application plus polyvalente, ce qui permet la production de matériaux de différentes viscosités, la réduction des temps d’application, l’ouverture de nouveaux champs d’application et un nettoyage efficace dans différents processus. Les solvants peuvent présenter différents niveaux de toxicité et dans certains cas les solvants, même s'ils sont très dangereux, sont les seuls matériaux efficaces disponibles. C’est notamment le cas des produits d'élimination des vernis/peintures et résines.

Jusqu’à une période très récente, les produits d’élimination des revêtements étaient basés sur des formulations contenant du dichlorométhane (DCM). Les produits à base de DCM sont classés comme des matériaux ininflammables extrêmement efficaces pour l’élimination des revêtements enrobant et des résines d’encapsulation. L’Union européenne interdit désormais l’utilisation de produits à base de DCM dans les décapants pour peinture et vernis puisque ce matériau est considéré comme un carcinogène de catégorie 3. Electrolube a entrepris des études approfondies pour parvenir à la formulation d'alternatives aux produits à base de DCM et sa gamme de produits s'est enrichie d'un solvant décapant pour résine et d'un gel décapant pour matériau enrobant. Ces deux produits exercent une action rapide et présentent des performances comparables à celles des décapants traditionnels à base de DCM, mais un danger bien moindre.

Si les solvants posent problème, c’est aussi parce qu’ils sont considérés comme des composés organiques volatiles (COV), des composés à base de carbone qui s’évaporent facilement à température ambiante. La directive sur les émissions de solvants de l'UE les définit plus clairement comme « l’ensemble des composés organiques ayant une pression de vapeur supérieure ou égale à 0,01 kPa à 20°C, ou présentant une volatilité correspondante dans les conditions particulières d’utilisation. » Les COV contribuent à la formation d’ozone troposphérique, composant majeur du brouillard polluant (smog). En outre, une surexposition à ces produits peut en faire des agents irritants, carcinogènes dans les pires cas.
EADH in use

Comme on l’a mentionné précédemment, ces solvants peuvent être utilisés comme fluides porteurs dans les résines de base, comme cela est le cas pour les revêtements enrobant, dont ils rendent les processus d'application plus polyvalents. Parmi les changements récents, on note le recours à de nouvelles technologies pour éviter l’inclusion de solvants organiques, qui ont entraîné l’introduction de matériaux à base d’eau, tels qu’Electrolube WPB, une alternative de haute technologie et bien établie aux revêtements à base de solvants. Néanmoins, on note que les revêtements à base de solvants sont toujours nécessaires dans certains cas. Il est alors impératif que les clients aient connaissance des solvants utilisés. Par exemple, on utilise souvent du toluène comme solvant porteur dans les revêtements acryliques. Le conditionnement du toluène s’accompagne de nombreuses mentions de risques, avertissant d’un danger grave pour la santé en cas d’inhalation et d’un risque possible pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant. Ici encore, Electrolube a remédié à ce problème avec le TFA, un revêtement enrobant acrylique sans toluène approuvé par l’IPC et l’UL, présentant tous les avantages des matériaux acryliques traditionnels tout en évitant les dangers associés au toluène.

Pour récapituler, les problèmes en termes de santé et de sécurité ainsi que la prise de conscience environnementale sont une préoccupation majeure, aussi bien pour les personnes physiques, les entreprises que les gouvernements et on assiste donc à l’émergence de nombreuses lois visant à contrôler l’utilisation de produits chimiques dans différents secteurs. Fabricants et consommateurs peuvent réduire leur empreinte carbone en veillant à l’efficacité des processus et en réduisant au minimum la consommation d’énergie nécessaire à leur production. Le soin apporté à la sélection et à l'utilisation des produits peuvent également contribuer dans ce sens. En ayant connaissance des produits utilisés ainsi que des avantages d’alternatives moins nocives, les entreprises peuvent offrir à leurs employés un environnement de travail plus sûr et, dans certains cas, améliorer les performances de leurs produits. Electrolube apporte une contribution significative dans ces domaines, ainsi que le prouvent certains exemples ci-dessus, de même que l’introduction d’un souffleur à poussière et d’un pulvérisateur réfrigérant (EADG et FREH) ininflammables et présentant un potentiel de réchauffement planétaire exceptionnellement bas. Electrolube fait partie des acteurs contribuant le plus à la préservation de l’environnement grâce à l’introduction de produits électrochimiques haute technologie qui tiennent parfaitement compte des exigences de performances, tout en privilégiant l'environnement et la sécurité de l'utilisateur final.

Jade Bridges

Expert au sein de l’assistance technique européenne





Plus d'informations