Actualités

Actualités

De nouveaux matériaux à changement de phase offrent des alternatives pratiques aux graisses thermiques

EN DE Publié le 2017-03-31

Electrolube a mis sur le marché deux nouveaux matériaux de gestion thermique à changement de phase qui offrent une haute conductivité thermique, de faibles températures de changement de phase et une faible résistance thermique à l'interface. Les matériaux à changement de phase conviennent parfaitement à la gestion thermique des appareillages électroniques pour de nombreuses raisons. Ils offrent un transfert thermique efficace, ainsi que des performances améliorées sur les cycles de chocs thermiques et une protection thermique supérieure en cas de pointe de température, grâce à leurs propriétés d'absorption et de libération d'énergie thermique (chaleur latente) lors du changement de phase.

Offrant une alternative aux graisses thermiques traditionnelles, une fois chauffés au-dessus de leur température de changement de phase, ces nouveaux matériaux deviennent des liquides fortement thixotropes qui se comportent tout aussi bien, et même souvent mieux, qu'une graisse thermique. La régularité et les performances de ces nouveaux matériaux évitent les problèmes d'application et de migration pouvant survenir avec les graisses thermiques. Electrolube a ajouté deux nouveaux matériaux conducteurs thermiques à changement de phase à sa gamme de produits de gestion thermique : TPM350 et TPM550.

Le TPM350 a une conductivité thermique de 3,5 W/m.K et devient malléable à environ 50°C. À cette température « d'activation » il change d'état pour devenir un matériau à viscosité plus faible, qui réduit la résistance thermique de contact et améliore la conductivité thermique. Dès qu'il refroidit, il revient à son état d'origine. La formule évoluée du matériau assure une résistance thermique de contact minimale.

Le TPM550 a une conductivité thermique supérieure de 5,5 W/m.K et une température d'activation de 45˚C. Tout comme le produit TPM350, le TPM550 ne crée pas de problèmes grâce à sa thixotropie qui évite l'écoulement en dehors des interfaces définies. Les TPM350 et TPM550 peuvent être retravaillés et leur faible densité permet plus d’applications par kilogramme de matériau, pour réduire encore les coûts de production.

Les nouveaux matériaux à changement de phase sont sans silicone, ont une plage de température d'utilisation de -40 à +125˚C et sont compatibles RoHS-2. Les TPM350 et TPM 550 peuvent tous les deux être appliqués par sérigraphie, et bien qu'ils contiennent de petites quantités de solvant pour améliorer la mouillabilité à l'application, celui-ci s'évapore rapidement après l'application pour laisser le matériau à changement de phase solide sur le substrat.

Les nouveaux matériaux à changement de phase ont été présentés à Electronica en novembre 2016 avec un grand succès. À propos de ce lancement de produit, Ron Jakeman, Directeur général du groupe Electrolube, a déclaré « Notre gamme de matériaux d'interface thermique présentée sur Electronica a suscité plus d'intérêt que nous ne l'avions prévu, ce qui démontre que les constructeurs comprennent parfaitement l'importance de la protection des produits électroniques, et les conduit à recourir à Electrolube comme fournisseur de solutions fiables pour répondre à leurs besoins standard et spécifiques. Le nombre de demandes d'informations concernant les nouveaux matériaux thermique à changement de phase TPM550 d'Electrolube a été tout particulièrement élevé, ce qui démontre l'importance toujours croissante chez les visiteurs de la gestion efficace de la dissipation thermique pour atteindre une fiabilité maximale. »